Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Activités / Chantiers à long terme
En rapport avec différents réseaux Sud et Nord, des universités, des partenaires publics ou privés, Inter-Mondes vise à développer des compétences collectives et individuelles ainsi que des capacités sur ses enjeux et champs de compétences.

A titre d’exemples, les activités d’Inter-Mondes peuvent concerner :

- Les IMPACTS : de leur analyse à leur production et usage

Accompagnement de réflexions conjointes de plateformes d’ONG ou de structures universitaires, ou encore de programmes nationaux et internationaux sur l’impact de leurs activités (actions ou recherches) sur le changement social et politique et sur les façons de le mesurer (en lien avec le FIDA et la Commission Suisse pour le partenariat Scientifique)

- LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET LE GENRE : vers un recadrage conceptuel et opérationnel Appui au GAAD dans le développement de capacités de réflexion et de créativité critique et expérimentation concrète de deux innovations, au niveau du "genre" et de la lutte contre les mécanismes endogènes d’appauvrissement

- LA DECENTRALISATION : du technico-administratif au politique

Formation d’élus en Mauritanie (avec le Forum de Delphes) ; Animation d’ateliers de concertation entre élus et techniciens au Burkina Faso (avec le Laboratoire Citoyennetés) ; Identification de démarches et activités d’appui aux dynamiques citoyennes (Labo Citoyenneté, Burkina Faso)

- La QUALITE : comment la débarrasser de ces vieux ancrages privés pour en faire un enjeu intéressant pour le développement

Accompagnement d’une fédération d’ONG en Belgique ; participation à la réflexion avec le F3E en France ; formations-recherche sur le sujet

-  La REFLEXIVITE : Dimension transversale à toutes les thématiques ci-dessus elle n’en est pas moins un chantier particulier au coeur des préoccupations d’Inter-Mondes

Chacun des travaux de consultance ou de recherche menés par Inter-Mondes développe, à un moment ou un autre, l’importance de mieux intégrer sa propre personne, sa propre organisation dans son sujet d’études ou d’action. Cela suppose de développer des capacités à :
- se situer par rapport à sa société, par rapport à d’autres catégories d’acteurs,
- à comprendre les phénomènes en cours,
- à se positionner tout en se remettant en cause
- à sortir des évidences et des explications toutes faites
- à comprendre ses habitudes et les "effets systèmes" de son organisation
- à recréer du sens
- etc.